ALGERIE « Espace associations »
   
 
  «Les associations sont nombreuses mais peu présentes»
Actualités : MOUVEMENT ASSOCIATIF EN ALGÉRIE
«Les associations sont nombreuses mais peu présentes»

 

L’Algérie compte environ 85 000 associations, dont 1 500 à caractère local. Pourtant, peu d’entre elles sont présentes auprès des citoyens.
Intervenant hier au Forum d’ El Moudjahid, Boudhane Moussa, universitaire et ancien parlementaire, a estimé que peu d’associations sont sérieuses. «Selon le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, elles seraient 85 000. C’est un chiffre énorme. Malheureusement, peu d’entre elles accomplissent véritablement leur travail. Je le dis avec beaucoup de regrets», a-t-il affirmé, ajoutant qu’en Algérie, le mouvement associatif est désorganisé et manque de formation. «La loi stipule que les associations sont apolitiques. La société civile et les partis politiques sont juridiquement séparés. Pourtant, ce n’est pas le cas chez nous. Nous devons redéfinir les concepts et rendre à César ce qui est à César. Chacun doit faire son boulot», a-t-il mentionné. Le président de l’Association de lutte pour la sauvegarde de la jeunesse, M. Abidat, partage cet avis. Dans ce sens, il a indiqué que les associations algériennes sont peu présentes au niveau international, peu d’entre elles répondent aux appels d’offres des Nations unies, puisqu’«elles ne répondent pas aux critères». «L’argent va alors aux associations tunisiennes ou marocaines. Pourtant, l’Algérie participe au financement de ces projets», a-t-il dit. Plus loin, M. Abidat a soutenu que certaines organisations sont exploitées par certains partis politiques. «On ne fait appel à nous que lors des élections ! Vous ne devez pas vous laisser faire. Vous devez connaître les lois, c’est important !», a-t-il lancé devant une salle archicomble. Avant d’ajouter : «Un président d’association peut se présenter aux élections, s’il est crédible, les gens voteront pour lui.» Dénonçant la manipulation du mouvement associatif par les politiques, il s’est contredit en affirmant que les militants peuvent se présenter aux élections législatives, même en tant que candidats libres et faire carrière. Avant de clôturer la rencontre qui a coïncidé avec la célébration du 20e anniversaire de la vie associative et de la société civile en Algérie, M. Abidat a décoré une vingtaine de présidents d’association. Enfin, M. Abidat a exhorté les présidents des associations à créer, en 2011, le parlement des présidents d’association. Une organisation «apolitique» et «non officielle», un espace qui permettrait à ces responsables de se rencontrer, de parler et d’inviter des politiques autour de la table.
Irane Belkhedim

Format imprimable  Format imprimable

http://www.lesoirdalgerie.com/articles/2010/12/05/article.php?sid=109555&cid=2

Nombre de lectures : 37

Nafass
 
Publicité
 
Nafass sur Tv5 ( Tunisie)
 
 


 
20762 visiteurs (50295 hits) Ici!
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=
« Espace associations »